Rentrée d'octobre : anticipez votre rentrée ! Nous restons à votre écoute pour vous accompagner.

RDV ESG Tourisme
Portes Ouvertes
Découvrez l'école en ligne
 >>
jpo_esgtourisme
Admissions/inscriptions
à distance
 >>
RDV ESG Tourisme
Rentrée d'octobre
Inscrivez-vous maintenant !
Candidatez >>

Pour toute demande spécifique, n’hésitez pas à contacter directement notre service admissions.

Le tourisme : en route vers la reprise !

06/05/2021

Bien que très impacté par la crise sanitaire actuelle, le secteur du tourisme a encore de beaux jours devant lui ! Avec les récentes annonces gouvernementales et le déploiement des campagnes de vaccination, les professionnels du secteur sont de plus en plus optimistes et espèrent un regain d’activité prochain. Découvrez ci-dessous 5 points annonciateurs d’une reprise échelonnée mais pérenne. 

  1. Un besoin de partir toujours très présent
  2. Un tourisme plus local
  3. Un secteur surveillé et très soutenu
  4. La mise en place d’un certificat sanitaire
  5. Un budget vacances conséquent

1. Un besoin de partir toujours très présent

Le besoin de voyager est et sera toujours très présent au sein des populations.  Pour Didier Arino, directeur général de la société de conseil Protourisme  « Il y a une appétence, un besoin, presque une envie vitale pour ceux qui partaient les années précédentes de repartir. Il y a une grande frustration et plus la frustration monte et plus les départs seront importants ». Aujourd’hui, les populations n’attendent qu’une chose : pouvoir faire à nouveau leurs valises. On parle d’un potentiel phénomène de « Travel Revenge ». D’après une récente étude d’hotels.com, le cas français est un parfait exemple : plus d’1 français sur 5 est prêt à prendre sa revanche et à ressortir sa valise pour voyager le plus possible en 2021.

2. Un tourisme plus local

Les professionnels en sont persuadés : le secteur du tourisme va repartir fort mais différemment.  L’incertitude sur les possibilités de déplacement poussent les voyageurs à penser plus local. D’après le cabinet d’études Mc Kinsey, l’industrie du tourisme à l’échelle mondiale devrait retrouver son niveau d’avant-crise en 2024. Pour le tourisme local, le cabinet est beaucoup plus optimiste : le retour à la normal devrait avoir lieu dès 2022. En effet, les décisions gouvernementales fluctuantes et les départs improvisés poussent les vacanciers à se tourner vers des destinations proches, la plupart du temps sur le territoire national. Cette tendance s’illustre notamment du côté des librairies : en 2020, les guides régionaux français ont vu leurs ventes rencontrées de fortes hausses. 

3. Un secteur surveillé et très soutenu

Les hôtels ont vu leur clientèle s'évanouir mais ont conservé leur valeur grâce à une partie immobilière quasiment insensible à la crise. Les aides continues des gouvernements et l'arrivée des différents vaccins ont encouragé les propriétaires à prendre leur mal en patience. 

En prévision des vacances d’été, la commission européenne souhaite soutenir le secteur du tourisme en ré ouvrant ses frontières aux personnes vaccinées ou en provenance d’un pays stable épidémiologiquement parlant. En cas d’extrême nécessité, la commission européenne reste prudente et prévoit tout de même un « mécanisme de frein d’urgence » pour bloquer d’éventuels pics épidémiques ou la diffusion d’un nouveau variant.

4. La mise en place d’un certificat sanitaire

Le Parlement européen et la commission européenne sont actuellement en négociations finales sur les « Certificats Covid-19 ». Ces certificats viseraient à faciliter les déplacements en Europe en apportant la preuve d’une vaccination, d’un test PCR récent ou d’une immunité acquise après avoir contracté le virus. Ces certificats devraient permettre aux touristes de voyager de manière plus sûre et plus responsables, ils devraient être opérationnels fin juin pour soutenir les vacances d’été.

5. Un budget vacances conséquent

Avec les restrictions de déplacement et la consommation empêchée (restaurants, loisir, etc…) les voyageurs ont très peu utilisé leur budget vacances 2020. Aujourd’hui, les budgets sont à la hausse et les populations ont plus que jamais l’envie et les moyens de voyager.  D’après un récent sondage réalisé par Interface Tourism auprès des professionnels du secteur, 31% misent sur une stabilisation des dépenses et 35,8% sur une augmentation.