Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

jpo_esgtourisme
Admission encore possible
Prenez RDV
 >>
RDV ESG Tourisme
RDV d'information
Sur le campus ou à distance
 >>

Les impacts de la grève dans le secteur du tourisme

06/12/2019

Suite à la grève contre le projet de réforme des retraites ce jeudi 5 décembre, qu’en est-il du Tourisme à Paris, la deuxième ville la plus visitée dans le monde ? 

Ce n’est pas la première fois que les professionnels du tourisme font face à ce genre de situation. Le mouvement des gilets jaunes, l’incendie de Notre-Dame… sont autant d’événements qui ont été déterminant pour se préparer et mieux s’organiser pour tenir les agendas et assurer les transports de leurs clients. Certaines agences de voyage mettent en télétravail leurs employés afin d’assurer leur service. Pour Jean-Noël Lefeuvre (directeur général de Selectour)*, c’est l’accessibilité aux aéroports qui reste le plus compliqué, d’ailleurs Paris Aéroport à créer spécialement une page de conseils pour accéder à Paris-Charles de Gaulle et Paris Orly.

Certains événements restent cependant inévitables : la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE) a annoncé le premier jour de grève que la Tour Eiffel resterait fermée. En effet, une partie du personnel participant au mouvement de retraite, l’effectif ne pouvait pas être tenu. Le Parvis du monument national était tout de même accessible gratuitement aux visiteurs. 

La situation des musées de la ville est mitigée : ouverture totale maintenue pour le Musée de l’Homme, le Palais de la découverte et la Cité des sciences. Même si quelques unes de ses salles étaient fermées, le Louvre a ouvert laissant ses visiteurs profiter de son exposition phare sur Léonard de Vinci. Au centre Pompidou, à part le 6ème étage présentant les expositions Bacon et Boltanski, le reste du bâtiment était fermé. Enfin, le musée d’Orsay a garder ses portes complètement closes. 

Qu’en est t-il du complexe touristique Disneyland Paris ? Le parc a prévu des cars réservés aux salariés pour qu’ils puissent venir sur le site, favorise le covoiturage et la direction encourage notamment le télétravail.

Face à la reconduction des grèves qui semblent s’annoncer, quels autres impacts à prévoir pour le tourisme à Paris ? Serait-il possible d’en déduire des plans de secours pour les professionnels du tourisme afin d’éviter toutes incidences face à des situations similaires ? 

* Source : tourmag.com/Greve-du-5-decembre-les-pros-du-tourisme-se-tiennent-prets_a101302.html